72 réflexions sur “Vous êtes là les gens???

    • non, je ne serai pas là, un comble de me plaindre non? Mais vraiment parce que dans tout ce merdier de ma vie, justement ce jour là, je peux influencer une partie de ma vie autrement…

      J'aime

  1. Salut, je comprends ton coup de gueule, mais la mobilisation n’est pas quelque chose de facile. Alors perso je me mobilise pour l’endometriose (tweet, Facebook, discussion avec les copines) mais je n’irai pas manifester. Pas parce que je m’en fous, mais parce que c’est dur de se mobiliser sur l’intime. La preuve, il y a une nouvelle loi qui permet de ne pas avoir à justifier les absences liées au boulot et on ne le fait pas. Pas parce qu’on a peur, mais parce qu’il faut du courage. Je vous soutien, je trouve que c’est une merde dans la santé des femmes, mais chacune à déjà son gros sac de pierre qui la blesse. J’espère que tu comprendra, mais l’absence de mobilisation n’équivaut pas indifférence. Bisou

    J'aime

  2. Ahhh ! Mais sinon non, tu as raison de te plaindre.
    Après je vais te dire, chat noir ou pas, bien souvent, je suis énervée tout comme toi. Dès qu’il s’agit de concret, plus personne, peut importe la cause.
    Comment ça je te console pas là ?
    Et même les gens concernés se bougent pas le cul, hein. Ah pour gagner un goodies, ya du monde, pour défendre un truc, ben, euh… si, les 3 là bas, dans le fond, mais rarement plus…

    Aimé par 1 personne

  3. Bon moi je suis Marseillaise cf le 13 . Et je ne peux parler que de la vie sans enfant, mais effectivement, je crois qu’on fait peur…. Comme mon amoureux et son Chondrosarcome…

    J'aime

  4. Ma chère Chapi, ça me chagrine de lire ta déception et en même temps, je comprends tellement !! Au-delà de la pma j’ai eu l’occasion de tenter de mener quelques combats et j’ai toujours été déçue… Cette impression de me débattre seule sans aucun soutien… L’impression que tout le monde s’en fout…
    Ton coup de gueule est légitime.
    Malheureusement, je serai déjà de retour sur mon caillou ce jour-là. Sans quoi, c’est avec beaucoup de plaisir que je serais venue à votre rencontre.
    En tout cas, tu ne m’as jamais fait peur. Même quand j’étais en milieu de parcours. Ce que j’ai toujours ressenti en te lisant ou en lisant d’autres copines que la PMA n’a pas récompensé, j’ai toujours pensé que ça pourrait être moi… Et je me suis toujours dit que c’était essentiel que certaines personnes puissent témoigner de cette réalité parfois niée.
    En même temps, je comprends que tu puisses avoir cette crainte. Je l’ai moi-même déjà ressenti et pourtant, il me reste jusqu’à preuve du contraire un infime espoir…
    Bref, promis, je serai là par la pensée, avec toutes les endogirls de France et de Navarre !! Bisous.

    J'aime

    • Je suis pourtant pas militante, je préfère les petits comités… les petites gouttes d’eau qui forment les fleuves, tout ça…
      Merci de ton soutien.
      Et tu as deux infimes espoirs… 😊

      J'aime

      • Ah mais je n’arrive pas vraiment à faire de l’associatif non plus… C’est plus des combats individuels ou en très petits comités. Mais finalement, c’est sans doute moins efficace. Comme tu le dis, il faut savoir unir ses forces. Bisous.

        J'aime

      • Je ne voulais pas dire que c’était moins efficace. Les petits et grands militants ont tous leur place. Si on n’en parle que sur une scène publique et pas autour de nous, ca resterait une maladie « lointaine ». Tout le monde a sa place…

        J'aime

  5. Moi aussi j’ai rate un épisode, et j’en suis désolée. Je ne pourrai hélas pas etre parmi vous, tu en connais les raisons mais je penserai fort à vous. L’endo a failli tuer ma mère à 30 ans, je n’oublierai jamais tes articles lors de ta convalescence, ni les articles poignants qu’Artemise et toi avez écrit sur le chemin du deuil… Vous etes un exemple de courage et de force, vous pouvez être fières de vous les filles. Je vous accompagnerai du plus profond de mon coeur ❤️

    Aimé par 1 personne

  6. Et une dernière chose : jamais jamais jamais je n’ai eu peur de toi. De la douleur qui t’accablait, dans tous les sens du terme, oui. De toi, jamais. Et j’espère avoir la chance de te le dire un jour les yeux dans les yeux 😍

    Aimé par 1 personne

  7. Coucou ma belle.. Je pense que ce n’est pas si simple de sortir de l’anonymat. De la blogo à une rencontre, il y a un pas.
    Ceci dit, bravo pour tout ce que vous faites! Pour ma part, je suis loin de la capitale mais si un jour le vent vous mène vers les côtes bretonnes..
    Des bises

    J'aime

  8. Oh la la, mais moi je kifferai rencontrer Artemise et manifester pour l’endo. En plus, le 19 mars, c’est une tres tres tres tres tres jolie date (t’as deviné hein ?). Bref, j’adorerais venir mais je ne suis pas à Paris ce jour là. Comme les autres 364 jours. Cela ne m’empêchera pas de manifester à ma manière. (Moi tu me fais pas peur, viens là que je te montre !😁)

    Aimé par 1 personne

  9. Ha! si c était une maladie une maladie qui touchait les hommes, les pouvoirs publics se seraient déjà bougé le popotin. Mais c est les femmes, on est capricieuses, c est normal d avoir mal pendant les règles (humour noir).
    Bref, au vu de ma transformation « baleinique » de ce printemps, je ne peux me déplacer mais je félicite ces chanteuses, actrices qui lève le voile et en parle. Je suis abonnée à beaucoup de pages sur Facebook, et vraiment cette année on parle beaucoup de l endometriose.
    Alors je souhaite de tout mon coeur que ça fasse avancer la médecine, la formation des médecins à la détection de cette maladie au plus tôt.
    Je t embrasse bien fort.

    J'aime

  10. Et concernant la peur des gens qui nous fuient quand on est touchés par l infertilité (et les dommages collatéraux), je t en avais parlé dans un mail. Ils ont peur que ce soit contagieux.
    —> ça permet de faire le tri dans les amis, au prix de souffrances mais ça éclaire.

    J'aime

  11. J’imagine bien a quel point ca doit vous faire sentir seule, ce manque d’enthousiasme pour l’endomarche… On parle de milliers de nanas touchees, et 500 personnes vont marcher…
    Comme les filles, je suis loin, mais je penserai a vous, peut etre meme que je mettrais un t-shirt jaune tiens !
    des bisous!

    J'aime

  12. Que dire Chapi. Ton article m’a beaucoup touchée et je te remercie aussi d’avoir apporté ton soutien à notre Artémise nationale qui est une belle personne, tout comme toi.
    Non, vous n’êtes pas des chats noirs ! T’imagines sinon la poisse que j’aurai depuis ? Bon, sérieusement.
    Il est certain que quand on débute un parcours pma on n’imagine pas que l’on puisse ressortir les bras vides. Et pourtant, c’est une triste réalité, c’est ta réalité. Mais malgré ce douloureux combat, tu es une personne souriante, pleine de vie, d’humour. Alors vous êtes de belles personnes toutes les deux, n’en doutez JAMAIS et vous rencontrer est un moment très fort.
    Bon courage pour les jours à venir et je pense bien à toi.
    De gros bisous !

    Aimé par 1 personne

  13. Ma jolie Chapi,
    je suis désolée d’être restée silencieuse à cet appel et je comprends tout à fait ton coup de gueule bien légitime. J’ai loupé pas mal de choses sur la blogo ces derniers temps et tu vois, quand je lis que tu penses être un chat noir, faire peur, ça me rend triste.
    Non, ma jolie, on ne te fuis pas. Fuir la tristesse des autres pour se protéger, c’est terriblement lâche.
    Pourtant, je t’avoue quand même que j’ai déjà renoncé à lire certains post à des moments où j’étais très fragilisée par notre parcours ou au début de la grossesse ou encore parfois maintenant quand les angoisses prennent le dessus et ne me permettent plus de dormir. Mais ce ne sont pas les personnes que je fuis et d’ailleurs, dès que je me sens mieux, je vais commenter ces posts que j’avais à un moment ignorés. Je te dis tout ça parce que j’y pense souvent et je me sens mal de ne pas toujours être en capacité de réconforter, consoler, aider, mettre juste un petit mot à quelqu’un quand il en a besoin. Car une semaine après, c’est parfois déjà un peu trop tard….
    Quoiqu’il en soit, je voulais t’assurer que tu es une jolie personne et ton combat te rend encore plus belle, humainement, d’une force que j’admire aussi.
    Je ne pourrai pas venir à l’endo-marche samedi même si je ne suis pas si loin de Paris. Mais je le regrette et ne manque pas de parler de l’endométriose autour de moi.
    Plein de bisous ma jolie, j’espère ne pas avoir été trop maladroite…

    J'aime

  14. Heuuuu je crois que j’ai du passer à côté de quelque chose et j’en suis désolée.
    Je ne pourrais être à la marche mais je serais avec vous par la pensé.
    Depuis 2014, chaque mois de mars je porte un petit noeud jaune, cela me permet de parler de l’endometriose simplement en répondant à la question: « c’est pour quoi le noeud jaune? » (Et les gens sont très curieux 😉)
    Je t’embrasse fort! 💛

    J'aime

  15. Non, vous ne me faites pas peur. Pendant des mois vous avez été ma lueur d’espoir. Vous m’avez montré que le chemin de la défaite est difficile mais possible. Un peu grâce à vous et Artémise je suis encore debout.
    J’ai toujours cru en ma capacité à me mobiliser et pourtant aller à une réunion à 100 km de chez moi et y’a plus personne. Pourquoi ? Je ne sais pas. Pourtant j’en parle. Parfois même à des hommes (pas souvent non plus, faut pas déconner).
    Cette semaine 4 personnes sont venues vers moi « et t’as vu on parle de ta maladie » et je me suis « petite victoire ». C’est pas grand chose mais c’est une pierre à l’édifice.
    Et comme dit un peu plus haut, on ne le fait pas pour nous mais pour les autres pour celles qui ne savent pas encore mais qui en souffre et pour celles qui ne sont pas encore réglées mais qui le seront un jour. Car pour nous il est un peu trop tard.
    Merci pour votre blog et votre partage.

    Aimé par 1 personne

  16. Pingback: mon Endomarch 2016 – artemise aura tout essayé ou presque…

  17. Je réponds enfin à ce post que j’avais lu mais auquel je n’avais jamais répondu… Je ne souffre pas d endometriose et je n’ose pas imaginer continuer de souffrir dans son corps alors même qu’on n’a pas pu avoir d’enfant. Je ne me suis pas sentie concernée au premier abord… J’ai essayé de laisser tout ca derrière moi en essayant de me définir comme une femme sans enfant et non pas infertile (je ne sais pas si je suis claire … ) Je ne voulais plus entendre parler d infertilité, de pma, d ovaires ou d utérus ! Je cherche même à me débarrasser de mes règles ! Tout ca pour faire mon mea culpa et pour dire que j admire ton combat et ton engagement. Plein de bisous et de courage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s