Rencontre vie sans enfant à Reims

Rencontre thé-matique à Reims – http://wp.me/p3mU6v-5E6

Dans le cadre des rencontres BAMP!, nous vous proposons une rencontre sur le thème « Et si ça ne marche pas ? Vivre sans enfant après la PMA »

Quand on arrive en fin de parcours, quand on a enchaîné les espoirs et les échecs, on se demande parfois comment on fera si jamais la PMA n’aboutit pas à la naissance d’un enfant.
Un couple sur deux sortira du parcours d’aide médicale à la procréation sans enfant. Certains se tournent vers l’adoption, d’autres non.
Comment alors reconstruire la vie, le couple après tant d’années d’un espoir qui restera inassouvi ?
Nous vous proposons d’échanger à ce sujet à Reims, jeudi 11 mai 2017 à 18h30, au sein de la Polyclinique Courlancy.
Cette rencontre est réservée aux personnes qui ont déjà enchaîné plusieurs tentatives, ou qui ont renoncé à poursuivre en PMA, et qui ont besoin de partager leurs ressentis, leurs peurs, leurs espoirs aussi.

Inscriptions : viesansenfant@gmail.com

Publicités

Endomarch 2017 : tous ensemble !

Pour toi qui souffres chaque mois et parfois plus,

Pour toi qui veux un enfant et qui entends parler de cette cochonnerie qui complique beaucoup les choses,

Pour toi qui connais une copine, une sœur, une cousine concernée,

Pour toi, conjoint malheureux de voir sa compagne souffrir,

Pour toi, la génération suivante, qui ne connaît pas ces maux, et pour qui je l’espère, ne voudront pas tant dire la douleur physique et morale,

Pour toi, opérée multi-récidiviste, qui aimerais un peu de répit,

Pour toi, lourdement opérée, qui as fait une croix sur la maternité, et qui n’est pas guérie pour autant,

Pour toi, pour elles, pour eux, pour qu’on continue à chercher pourquoi, comment fonctionne et détruit l’endométriose,

je te donne rendez-vous samedi 25 mars à partir de 13h, à Paris, devant la gare Montparnasse. 

Parce que parfois j’ai envie de baisser les bras, parfois j’ai envie de rester dans mon lit et attendre les jours meilleurs, mais que cette journée-là, tu sens qu’il se passe quelque chose, et que bientôt on ne dira plus que « t’as juste tes règles, c’est pas grave ».

 

 

J’ai beau être matinale…

… j’ai mal.

 

j’ai beau être matinal, j’ai mal

 

je ne sais pourquoi j’écris cet article. Peut-être pour conjurer le (mauvais) sort. Peut-être que parce que parfois, quand on dit qu’on attend impatiemment J1, il se pointe dans l’heure. Peut-être parce qu’en écrivant ces mots, les maux, eux, s’effaceront…

J’ai mal. j’ai mal le matin, j’ai mal la journée, j’ai mal la nuit, j’ai mal depuis des jours et des jours. Cette douleur qui prend les hanches, prédominance à gauche comme avant. Cette douleur qui donne des décharges électriques dans l’aine, à gauche comme avant. Cette douleur qui descend dans la jambe avec ces mêmes décharges, comme avant.

Comme avant quand mon médecin me disait que c’était une sciatique. Comme avant surtout quand des nodules écrasaient mon nerf sciatique ou mon uretère gauche. Comme avant l’opération. 

Je ne l’ai dit à personne, mais il y a 3 semaines, j’ai eu une drôle de sensation. Comme si je « fondais » d’un coup, une suée immense, le corps mou. Comme avant quand j’avais des règles…

Je refuse d’y croire, les derniers examens sont satisfaisants (uniquement cliniques, pas d’IRM…). Mais je doute. Je me dis que c’est lié à la fatigue du boulot assez grande en ce moment. Oui, ça doit être ça. Ça ne peut être que ça.

 

 

 

Rencontre « Et si ça ne marche pas? la vie sans enfant après la PMA » à Paris – 18 février 2017

Rencontre thé-matique à Paris Nous vous proposons dans le cadre des rencontres Bamp!, une nouvelle rencontre sur le thème « Et si ça ne marche pas ? vivre sans enfant après la PMA ». Le samedi 18 février 2017 à Paris Quand on arrive en fin de parcours, quand on a enchaîné les espoirs et les échecs, on […]

via Prochaine Rencontre Bamp à Paris « Et si ça ne marche pas ? Vivre sans enfant après la PMA » — Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles.

De tout et surtout de rien : les ESA

Coucou les p’tits loups!

j’ai un sujet qui me trotte dans la tête depuis des mois, un truc méga important et dont je ne vous ai jamais parlé (enfin je crois!).

les ESA.

Késako??? non non non, il ne s’agit pas de l’European Space Agency, même si petite je voulais être astronaute car il n’y avait pas de femme.

Il ne s’agit pas non plus de l’Ecole Spéciale d’Architecture, si je construisais une maison, elle serait probablement bancale. Remarquez, ça va avec le « spéciale » du sigle!

Ni de l’Ecole de Santé des Armées, ni de l’Entente Sarthe Athlétisme, ni de l’Ecole Supérieure de l’alternance.

Que nenni. Vous avez quand même remarqué que j’ai écris « LES ESA ». Un pluriel donc.

Allez, je vous dis tout. ESA : effets secondaires atypiques ou anecdotiques. Cherchez pas, je viens de l’inventer. Mais ça fait des mois/années que je les constate ces effets secondaires, depuis mon opération « totale » qui m’a laissée sans utérus et sans des petits bouts de plein d’autres trucs. Et allez savoir pourquoi, aujourd’hui je viens vous en parler.

  • le chocolat du matin. Longtemps j’ai mangé de l’éléphant, depuis l’opération je le trouve trop fort en cacao pour un matin, et je suis passée à la vache mauve.
  • le sommeil. je dormais mal depuis des années, depuis ça va mieux, beaucoup mieux, même si j’ai toujours des réveils nocturnes.
  • l’alcool. j’apprécie vins, bières, alors qu’avant pas du tout.
  • je n’ai plus aucune petite tache blanche sur les ongles. vous savez celles qu’on dit de « manque de calcium » alors qu’il paraît que pas du tout. J’en avais tout le temps, et depuis elles ont disparu.
  • je ne tousse plus le soir, alors qu’avant c’était environ 360 jours/an.

C’est bizarre quand même, non?

je pense que ce n’est pas mentionné dans le vidal sur « effets secondaires suite à une hysterectomie, colpectomie, iléostomie, etc ». Mais je n’ai pas vérifié, je le reconnais. Faudra que j’en parle au spécialiste. C’est super important quand même.

 

Non? non.

 

Voilà voilà… un post pour ne rien dire. Sauf que toi, toi et toi qui es en train de lire ces lignes, je t’embrasse, des bisous virtuels pour les cœurs trop lourds, et aussi pour ceux plus légers. Je ne vous souhaite pas une bonne année (à force vous le savez que j’aime pas trop ça), mais comme me l’a dit un jour mon gynéco chéri « le cœur y est ».

 

 

Rencontre Bamp : « et si la pma ne marche pas? »

Rencontre Bamp « Et si ça ne marche pas? Vivre sans enfant après la PMA » – http://wp.me/p3mU6v-4WA

Dans le cadre des rencontres Bamp !, nous vous proposons une rencontre sur le thème « Et si ça ne marche pas ? vivre sans enfant après la PMA ».

Le samedi 10 décembre 2016 à Paris

Quand on arrive en fin de parcours, quand on a enchaîné les espoirs et les échecs, on se demande parfois comment on fera si jamais la PMA n’aboutit pas à la naissance d’un enfant. Un couple sur deux sortira du parcours d’aide médicale à la procréation sans enfant. Certains se tournent vers l’adoption, d’autres non. Comment alors reconstruire la vie, le couple après tant d’années d’un espoir qui restera inassouvi ?

Nous vous proposons d’échanger à ce sujet, samedi 10 décembre 2016 de 14h à 17h, à Paris. Cette rencontre est réservée aux personnes qui ont déjà enchaîné plusieurs tentatives, ou qui ont renoncé à poursuivre en PMA, et qui ont besoin de partager leurs ressentis, leurs peurs, leurs espoirs aussi.

Pour plus d’informations et s’inscrire : viesansenfant@gmail.com

(Pour des raisons d’organisation, groupe limité à 10 personnes maximum.)