Rencontre « Et si ça ne marche pas? la vie sans enfant après la PMA » à Paris – 18 février 2017

Rencontre thé-matique à Paris Nous vous proposons dans le cadre des rencontres Bamp!, une nouvelle rencontre sur le thème « Et si ça ne marche pas ? vivre sans enfant après la PMA ». Le samedi 18 février 2017 à Paris Quand on arrive en fin de parcours, quand on a enchaîné les espoirs et les échecs, on […]

via Prochaine Rencontre Bamp à Paris « Et si ça ne marche pas ? Vivre sans enfant après la PMA » — Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles.

De tout et surtout de rien : les ESA

Coucou les p’tits loups!

j’ai un sujet qui me trotte dans la tête depuis des mois, un truc méga important et dont je ne vous ai jamais parlé (enfin je crois!).

les ESA.

Késako??? non non non, il ne s’agit pas de l’European Space Agency, même si petite je voulais être astronaute car il n’y avait pas de femme.

Il ne s’agit pas non plus de l’Ecole Spéciale d’Architecture, si je construisais une maison, elle serait probablement bancale. Remarquez, ça va avec le « spéciale » du sigle!

Ni de l’Ecole de Santé des Armées, ni de l’Entente Sarthe Athlétisme, ni de l’Ecole Supérieure de l’alternance.

Que nenni. Vous avez quand même remarqué que j’ai écris « LES ESA ». Un pluriel donc.

Allez, je vous dis tout. ESA : effets secondaires atypiques ou anecdotiques. Cherchez pas, je viens de l’inventer. Mais ça fait des mois/années que je les constate ces effets secondaires, depuis mon opération « totale » qui m’a laissée sans utérus et sans des petits bouts de plein d’autres trucs. Et allez savoir pourquoi, aujourd’hui je viens vous en parler.

  • le chocolat du matin. Longtemps j’ai mangé de l’éléphant, depuis l’opération je le trouve trop fort en cacao pour un matin, et je suis passée à la vache mauve.
  • le sommeil. je dormais mal depuis des années, depuis ça va mieux, beaucoup mieux, même si j’ai toujours des réveils nocturnes.
  • l’alcool. j’apprécie vins, bières, alors qu’avant pas du tout.
  • je n’ai plus aucune petite tache blanche sur les ongles. vous savez celles qu’on dit de « manque de calcium » alors qu’il paraît que pas du tout. J’en avais tout le temps, et depuis elles ont disparu.
  • je ne tousse plus le soir, alors qu’avant c’était environ 360 jours/an.

C’est bizarre quand même, non?

je pense que ce n’est pas mentionné dans le vidal sur « effets secondaires suite à une hysterectomie, colpectomie, iléostomie, etc ». Mais je n’ai pas vérifié, je le reconnais. Faudra que j’en parle au spécialiste. C’est super important quand même.

 

Non? non.

 

Voilà voilà… un post pour ne rien dire. Sauf que toi, toi et toi qui es en train de lire ces lignes, je t’embrasse, des bisous virtuels pour les cœurs trop lourds, et aussi pour ceux plus légers. Je ne vous souhaite pas une bonne année (à force vous le savez que j’aime pas trop ça), mais comme me l’a dit un jour mon gynéco chéri « le cœur y est ».

 

 

Rencontre Bamp : « et si la pma ne marche pas? »

Rencontre Bamp « Et si ça ne marche pas? Vivre sans enfant après la PMA » – http://wp.me/p3mU6v-4WA

Dans le cadre des rencontres Bamp !, nous vous proposons une rencontre sur le thème « Et si ça ne marche pas ? vivre sans enfant après la PMA ».

Le samedi 10 décembre 2016 à Paris

Quand on arrive en fin de parcours, quand on a enchaîné les espoirs et les échecs, on se demande parfois comment on fera si jamais la PMA n’aboutit pas à la naissance d’un enfant. Un couple sur deux sortira du parcours d’aide médicale à la procréation sans enfant. Certains se tournent vers l’adoption, d’autres non. Comment alors reconstruire la vie, le couple après tant d’années d’un espoir qui restera inassouvi ?

Nous vous proposons d’échanger à ce sujet, samedi 10 décembre 2016 de 14h à 17h, à Paris. Cette rencontre est réservée aux personnes qui ont déjà enchaîné plusieurs tentatives, ou qui ont renoncé à poursuivre en PMA, et qui ont besoin de partager leurs ressentis, leurs peurs, leurs espoirs aussi.

Pour plus d’informations et s’inscrire : viesansenfant@gmail.com

(Pour des raisons d’organisation, groupe limité à 10 personnes maximum.)

Rions un peu en attendant la mort

« Mourir la belle affaire mais vieillir… »

 

Six décennies de vie à deux, rien qu’à deux car les enfants espérés ne sont pas venus.

Six décennies à n’être pas que deux, les frères et sœurs, les neveux, les amis…

Etre séparés soudain, se dire que l’autre ne reviendra plus à la maison, et même il ne sait plus très bien que c’est sa maison…

Est-ce que dans ces moments-là on pense aussi à ces enfants qu’on n’a pas eus?  Même si les amis, la famille viennent accompagner dans ces moments difficiles?

 

 


 

depuis quelque temps je n’ai plus grand chose à raconter sur ma vie sans enfant. Le chemin continue, il est moins douloureux, même si parfois il y a des moments de tristesse qui rappellent que « quelque chose s’est passé »… J’ai avancé, c’est incontestable, les mots, les normes sociales font moins mal, elles piquent mais glissent aussi…

Tout ça pour vous dire que je ne sais pas si il y aura de prochains articles, même si je continue de suivre vos aventures, et que le blog reste ouvert pour ceux qui cherchent ce que je cherchais il y a maintenant 4 ans… et mon adresse mail reste bien sûr à disposition…

En attendant, un dernier article protégé avec le même mot de passe que les précédents, pour des choses moins « sansenfant-centrées » …

Une petite maman…

Parfois, de plus en plus souvent, quand on me demande si je suis maman, je réponds que je ne peux pas avoir d’enfant. Je trouve ça plus facile, pour couper court aux remarques/conseils déplacés. Même si souvent j’explique un peu…

Ça m’est arrivé plusieurs fois parmi mes nouveaux « collègues ». Et plusieurs fois, à certaines de mes attitudes, on m’a dit que j’étais comme une petite maman…